Edito

Rubrique
separateur
separateur
separateur
separateur
separateur
separateur
separateur
separateur

Accueil | Gifun


Gifun signifie littéralement « juste colère » ou « juste indignation » en japonais. Cette page a donc pour but de me laisser m’exprimer face à toutes ces petites choses qui m’énervent énormément. Alors au risque de perdre les quelques lecteurs qui appréciaient jusqu’alors mes fics, voici ci-dessous mes opinions sur divers sujets de controverses.

Je tiens juste à préciser pour toute personne pouvant se reconnaître dans ce que j’ai écris que cela n’est que mes opinions personnelles. J’ai pris la liberté de les écrire sur mon site mais cela n’engage que moi. (Je me répète pas un peu là ^_^ ?) Je ne fais de guerre à personne en particulier (si quelqu’un accumulait tous ce qui m’énerve, on est juste vraiment pas fait pour s’entendre ^_^ ;;). Pour preuve, j’ai des amies et des auteurs que je lis et apprécie qui répondent à certain critère qui me révulse. Donc voilà, j’assume mes écris et suis prête à en reparler avec quiconque le souhaiterait dans une correspondance privée. De plus, si quelqu’un voulait me soumettre un sujet ou aurait une question épineuse à me poser (Je peux toujours rêver que mon avis vous intéresse) je serais heureuse de lui répondre sur cette page.


Les auteurs insatisfaits de leur travail

Ceci n’est pas vraiment un coup de gueule, mais plus un simple sujet de réflexion. Ou encore, la réponse à ce qui pourrait être « votre coup de gueule à vous » quand vous ne cessez de lire sur mes chapitres comme je peux être insatisfaite de mon travail. Vous pourriez me dire si elle n’aime pas pourquoi le publie-t-elle en état ? Certes, mais tout cela est si compliqué -_-‘’Voilou.

Je constate qu’en règle général tous les auteurs, dont moi et bien d’autres, avons une sorte de syndrome commun ^_^’’ : Celui du « jamais content de soi » ! Je ne vois pas comment l’appeler autrement. Alors fausse modestie ou réel sentiment d’insatisfaction ?

Ne pouvant parler pour les autres, je vais exposer mon cas (un sujet que je maîtrise lol ^-^)

Perso, si j’y pense subjectivement. Je me dis que c’est véridique. Je ne suis quasi jamais satisfaite de moi. Quand je me relis, je devine que c’est bourré de fautes d’ortho, d’erreur de grammaire et trouve sans cesse mes chapitres mal fagotés et les histoires manquant d’originalité.

Avec un minimum de recul, je suis moins critique sur l’histoire. Car aussi banale soit-elle, je suis assez fière de les mener de bout en bout sans perdre le fil de l’intrigue. (Sans dévier de sujet à force de me perdre dans le manque d’inspi etc…) Mais pour la grammaire, le style, le vocabulaire et autre tournure de phrases, plus je me relis et plus je me désagrège de honte ^_^’’ Y’a pire que moi bien sûr (on trouve toujours pires et meilleurs que soit dans la vie), mais je veux tellement bien faire que je ne vois au final que mes défauts.

Objectivement, quand je réfléchis à ma place dans le fandom, je reste modeste (me sens pas la reine du monde vous pouvez me croire). Mais j’admets, être un auteur qui, s’il n’est pas parfait, n’a pas à rougir de ses fics !

Au passage aussi réaliste et critique puis-je être sur mon travail. Je n’ai aussi pas honte de dire que moi j’aime mes histoires. Certains écrivent pour raconter des histoires aux autres, moi j’écris avant tout pour m’offrir des histoires que j’aimerais relire plus tard. Chaque fanfic et autre fic originale viennent d’une frustration à ne pas avoir trouvé LA fic qui me plaisait en tout point. (Pourtant j’en ai trouvé des fics que j’aime de bout en bout mais c’est la lecture des centaines d’autres qui n’étaient pas PARFAITE à mes yeux (et parfait ne veux pas dire parfait en français, j’ai des critères très personnels) qui m’ont motivé à écrire ma version d’un genre ou ma vision d’un perso etc…

Bref, objectivement j’aime mes histoires, car je les écris toutes en y plaçant ce qui me fera plaisir de lire ensuite (oui, je relie mes vielles fic très régulièrement, je suis ma première lectrice. Certains peuvent voir ca comme du narcissisme, mais tant pis, j’assume ^_^’’) Ceci étant, aimer ses enfants, le plus naturellement du monde, aussi pleins de défauts soient-ils, n’empêche pas un parent d’être réaliste quand aux défauts qui le compose.

Donc pour résumer : J’aime mes fics mais n’en suis pas moins une éternelle insatisfaite

Pour vous dire, j’ai quand même été jusqu’à écrire 4 fois la « même » fic Gundam pour obtenir ce que je voulais vraiment obtenir ! (« Plaie ouverte », « souffrance », « obscurité » et finalement celle qui m’a enfin plu : « Chimnoku » !) Dur d’avoir un 2x1x2 qui ne vous fasse pas rougir de honte -__- Depuis je reste sur du 1x2x1 (plus facile pour moi lol ^^)

Tout ca pour dire que vous n’êtes pas prêt de me voir cesser de pleurer devant un chapitre qui me fait pitié et de vous exprimer ma grande honte à vous le faire lire en état.

C’est comme ça, c’est ma manière d’être. Et quoi qu’on en pense, c’est quand même grâce à cette insatisfaction constante que nous nous poussons, auteurs, à travailler toujours plus et faire de notre mieux pour les chapitres et histoires à venir. Si on était satisfait de nos histoires on cesserait de chercher à s’améliorer hors même l’auteur le plus génial et autres génies de l’écriture ont besoin de progresser. La perfection n’existe pas, donc je suis consciente que jusqu’à ma mort, je râlerais devant mes fichues chapitre de M…DE ^_^’’ (ça promet dans la maison de retraite ^-^)

Pour finir, ce que je veux exprimer ici, c’est qu’on a le droit d’aimer ce qui n’est pas parfait. Donc même si vous aimez dlmdp (par exemple, vu qu’on m’en parle souvent), faut rester conscient qu’il y a encore beaucoup de travail de correction et de réécriture à faire sur cette histoire. Elle est loin d’être terminée et réussie. C’est une très bonne base de travail. Un bon ‘jet’ mais si loin de ce que je voulais en faire T_T

Donc quand moi j’écris que je ne suis pas heureuse d’un chapitre, j’attend pas qu’on me prouve le contraire (même si ça fait diablement plaisir et chaud au cœur ^_^’’)
Ce n’est pas de la fausse modestie pour vous faire pitié et recevoir vos louanges.
C’est juste du réalisme quand à mon objectif final.

Et aussi et surtout la réponse anxieuse d’un auteur tout ce qu’il y a de plus amateur qui a peur de vous décevoir. On a l’impression parfois que nos chapitres sont très attendus. Et quand je dis ça, je ne suppose pas que des centaines de personnes les attendent. Simplement, il suffit qu’une review m’indique que le lecteur est super impatient et adore mon histoire pour que je stress à mort sur la suite. J’ai peur de décevoir. Je veux lui offrir le meilleur et quand je vois qu’il n’en est rien, j’ai tellement honte de lui donner à dispo le résultat, que je ne peux m’empêcher d’indiquer qu’il ne pourra qu’être déçu. Parfois c’est le cas et d’autre fois, il n’en est rien. Le lecteur a adoré ce que nous avons fini par Haïr. Mais là c’est parce qu’on a fini par se faire une fausse idée de son attente ou qu’à force de lire et relire nos mots, on finit par en perdre leur sens et les trouver pathétiques dans leur rassemblement.

J’ai beau être un lecteurs tout aussi passionné et investit que je suis auteur, j’ai beau savoir que personne ne m’en voudra d’écrire des trucs nuls (au pire, on ne me lira plus et c’est tout) il n’empêche que je ne peux m’empêcher de craindre le pire, le pugilat et la corde pour me pendre ^_^’’.
A ça on va me répondre, t’inquiète personne ne t’en voudra. Tu te fais de fausses idées. Prend ton temps, reposes-toi etc…. Oui, mais c’est tellement faux ! Qui me dis qu’on continuera à me lire si je ne passe plus 15h mais seulement 5h sur l’un de mes chapitres de Tatouage ? Qui me prouve que vous ne serez pas mille fois déçue à avoir un chapitre par mois et non plus par semaine ? Bien sur, par amitié ou gentillesse, vous ne me le direz peut-être pas. Mais les faits n’en seront pas moins là ! Je le saurais et ça aura autant d’effet sur moi que tout mail me l’expliquant ou me certifiant le contraire.

J’ai beau écrire pour moi avant tout, avoir connu un peu de reconnaissance est quelque chose de TRES dangereux. Car c’est une drogue à laquelle on s’accroche. A présent, j’ai peur de décevoir. Peur d’être finalement vu comme moi je me vois. En un seul mot, je n’ai pas confiance en moi (et ça vous étonne ?). La fic a prit trop de place dans ma vie pour qu’elle n’ait pas elle-même un impact direct sur mon moral lors de vos retours. Ca devient compliqué tout ça, je sens que je me perd dans mes mots ^_^’’

Enfin, voilà.

C’est parfois un peu brouillon et tortueux ^_^’’ Mais je ne doute pas que d’autres auteurs ont les mêmes préoccupations que moi. Malheureusement pour eux et pour moi, je crois, qu’on ne sera jamais satisfait de nos fics ^_^’’ C’est la vie. L’important reste de se faire plaisir à écrire (ce qui est toujours le cas pour moi, Dieu merci) et d’avoir cette petite flamme de fierté au fond de soi parfois quand on reçoit un beau commentaire ou quand à la relecture d’un chapitre parmi tant d’autre, on se dit en son fort intérieur que franchement, on est heureux de l’avoir fait. Que même si c’est pas parfait, on se serait jamais cru capable de mettre un terme à une telle intrigue, d’avoir abordé tel sujet ou écris tel lemon sans le trouver répugnant.

L’écriture, c’est un millier de joie pour un final qui nous dépites ;p
Vive les auteurs frustrés lol ^-^’’

Haut de page



Le plagia

Ma réponse au sujet difficile abordé par Kalhana dans la partie Gifun du forum.

Je suis comme beaucoup d’auteurs, qu’ils soient nouveaux, anciens, amateurs ou plus confirmés, particulièrement apeuré à l’idée d’être un jour victime de cette pratique. Je ne sais pas pour les autres, mais mes fanfictions me tiennent vraiment à cœur. On y travaille si durement durant des heures, des jours et des mois entiers qu’il est toujours très douloureux d’apprendre par la suite que notre création a pu être victime d’une reproduction éhontée !

D’accord, la fanfic utilise pour matière première des personnages qui ne nous appartiennent pas. De ce fait, d’accord, les sentiments, les souvenirs, les environnement aussi ne sont que rarement dus à notre seul esprit inventif. Mais l’histoire que nous écrivons, ses rebondissements, ses intrigues, ses arcanes et toutes les actions que nous y décrivons restent malgré tout nos œuvres ! Alors oui, je considère que les fanfictions et leurs auteurs ont aussi leurs droits. Ces derniers n’ont pas à être financiers bien évidement. Mais nous méritons le respect et par la même l’assurance de ne pas être pillé par ceux en proie à un manque d’inspiration !

Malgré tout, mes plus grandes craintes restent celles relatifs à mes fictions originales. Car si nous n’avons que peu de droits sur une fanfiction, la fiction originale, elle, nous appartient dans son intégralité. Et là, malheureusement pour nous, les seules armes que nous avons pour nous protéger du plagia sur ces textes est de les déclarer officiellement au sein d’organismes créés dans ce seul but. (Ceci étant bien évidement payant T_T). J’admets d’ailleurs penser très sérieusement à le faire le jour où j’aurais terminé « Derrière les murs de pierres ». Bien sur cette histoire n’a rien d’exceptionnelle, bien sur, elle sera même banale. Mais cela n’enlève rien au fait que j’y aurai passé plus d’un an de ma vie. Une année durant laquelle j’aurais travaillé presque chaque soir à l’écriture de ses chapitres, paragraphe par paragraphe ! Un vol sur cette histoire serait donc aussi douloureux qu’un coup de poignard dans ma chair !

En réponse à ces peurs, il est vrai que certains d’entre nous en sont venus à ne plus publier sur le net. Je comprend leur choix mais avoue que cela me serait encore trop douloureux. J’ai besoin de pouvoir montrer mes écris, de les faire lire aux autres, d’obtenir leurs jugements. Contrairement à beaucoup, moi ma famille ignore totalement que j’écris. Je ne peux donc pas avoir leur opinion sur mon travail. Idem avec mes amis. Ils sont formidables mais très peu sont vraiment intéressés par ce que je fais. Et les quelques bonnes âmes s’y attachant (pas plus de trois, j’en ai bien peur T_T) restent souvent trop gentilles et respectueuses de mes efforts pour m’annoncer de but en blanc que mes écris sont nuls !
J’ai donc besoin du net, de ces lecteurs et auteurs qui m’aident de leurs conseils. Si je ne publiais plus par peur d’être plagié, ce serait comme posséder une voiture ou un bijou et ne jamais les utiliser par crainte d’un vol. Si l’on agit ainsi, je crois que l’on perd beaucoup trop de la vie. De ce fait, moi je prends ce risque. Sans assurance, ni parachute, sachant qu’un jour ou l’autre cela me sera peut-être fatal.

Quoiqu’il en soit, revenons au nœud du problème ^_~. Je suis bien évidement révoltée par cette pratique et de ce fait très pointilleuse quand je sens l’ombre d’une possibilité qu’une fic ou fanfic soit la copie d’une œuvre lue par le passé. Mais j’aimerais toutefois préciser que la peur du plagia ne doit surtout pas être la porte ouverte à une chasse aux sorcières.

Sachant l’ampleur de la fanfic sur les séries comme Gundam Wings ou le livre Harry potter, il est évident qu’un jour ou l’autre certains auteurs auront une idée identique. Un cheminement de l’esprit les menant à la même conclusion. Combien sommes-nous à avoir imaginé l’un des G-boys travestit en fille ? Des dizaine à ma connaissance. Combien de fanfics traitent d’une évasion ? Des milliers à n’en pas douter. Combien d’histoires ont relayé les G-boys en vampires et autres goules suceuses de sangs ? Plus d’une là encore !

Bref, les idées bien qu’innombrables ne cesseront jamais de revenir et revenir sans cesse. Si l’on ajoute au hasard de la vie, les concours et autres défis qui impose parfois des critères très strictes (exemple un G-boys redevient enfant), il est évident que quelques mois plus tard, un lecteur non avertit puisse s’étonner de l’étrange similitude de plusieurs fics entre elles. Cela n’aura aucun rapport avec un plagia. Mais ça ne sera pas forcement évident pour le lecteur qui ignorait tout de l’existence de tels concours ! Il faut donc être très vigilant de ne pas confondre plagia et reprise d’idée. Je n’évoque même pas les satires et autres fics plus ou moins comiques qui reprennent au même titre que les scary movie, des passages entiers d’autres fics pour les mettre en boite ….

Bref, dénicher les méchants plagieurs est une chose très ardue. Toutefois à mon arrivée dans le fanfom GW (y’a plus de deux ans, vieille que je suis ^_^;;), cette pratique tendait à se développer de manière inquiétante. Les plus anciens auteurs de fanfics ou fanart GW Yaoi comme Kineko et Asuka en ont été victime. Ces affaires se sont résolues dans l’ombre. Mais depuis lors, il faut savoir qu’il existe sur le site l’Ecurie des Shet une page réservée vouée à la dénonciation de telles pratiques, l’idée étant de boycotter les personnes réalisant ce genre de vol ! Au passage il ne faut pas sous estimer la force du fandom. J’ai participé moi-même au lynchage en règle d’un pseudo très sérieusement jugé coupable de vol de pages entières de sites concernant des analyses très détaillées sur GW. En 24h l’affaire était réglée et le site incriminé mis à mort !

Donc s’il vous venait à croiser un jour des fictions qui vous semblent la copie exacte d’autres plus anciennes, sachez qu’il vous faut d’abord en obtenir la preuve. Pour cela, il faut savoir que les sites fanfiction.net et fictionpress.com datent toutes les mises à jour des fics. Donc à moins que le voleur publie son histoire avant l’originale, cela nous donne de bonnes chances de découvrir qui est la victime ! Preuve à l’appuie tenter de régler l’affaire en privé avec les deux auteurs concernés et si le coupable ne réagit pas, sachez que les ML et les forums des sites du fandom sont à votre disposition pour vous faire entendre.

Pour finir, un message personnel ^_^ ;;

Sachez que je serais particulièrement heureuse que l’on me prévienne si un jour vous veniez à découvrir qu’une de mes fics ou fanfics aient pu être victimes de cette pratique. D’avance merci ^-^

Haut de page



La pression agressive, anti-inspiration par excellence

Je vois fleurir toutes les semaines des messages de ras le bol généralisé d’auteurs de fanfics et de webmaster de site perso qui craquent tous sous la pression et le manque de respect des internautes. Les auteurs ne cessent d’être harcelés par des fans qui exigent la suite ou fin de leurs œuvres de façon plus qu’agressive. Tandis que les webmaster se fatiguent à mettre en ligne des fanfics abandonnées par des auteurs qui n’ont même pas le courage de leur avouer qu’il n’y aura jamais de fin.

Question : Que ce passe t’il tout d’un coup ?

Est-ce un phénomène nouveau ou suis-je la seule à qui ce genre de comportement échappait jusqu’à aujourd’hui ?

Loin de moi l’idée de vouloir jouer à la police ou réprimander qui que ce soit. Que les personnes concernées se débrouillent entre elles. Je tenais juste à donner mon avis sur la question.

Autant je suis frustrée et parfois très énervée par les auteurs de fanfic qui ne terminent jamais leur travail. Autant, j’ai envie de dire aux lecteurs impatients : « Pitié, laissez nous vivre aussi ». Je sais que c’est frustrant d’attendre la suite d’une histoire, je suis une lectrice de fics en tout genre suffisamment assidue pour connaître ce sentiment d’attente qui vous agace. Mais que ceux qui se plaignent essayent deux secondes de se mettre à la place des auteurs. Vous croyez que les chapitres arrivent en une seconde ? Que l’inspiration est instantanée ? Que nous n’avons rien d’autre à faire ? Vous en déplaise mais les auteurs de fanfics ne sont pas tous étudiants cancres qui ne foutent rien, ou chômeurs célébrant leur 3eme année de glandouille ! Nous aussi on bosse dure pour survenir à nos besoins. Nous aussi on a une vie privée et nous aussi, on dort parfois la nuit.

Comme certains n’ont décidément pas tendance à comprendre le temps que demande une fic, je vais leur faire un micro topo de mon cas personnel. Donc, pour exemple, il me faut environ près de 5h pour écrire un chapitre de « Derrière les murs de pierres ». Et un peu moins pour un chapitre de fanfiction. Ca parait long pour des chapitres relativement courts mais je ne compte même pas dans ce temps, la relecture, le peaufinage et la création du plan de travail qui se fait lui en amont (sans parler que tout cela ne sert à rien si on a pas d’idée pour le chapitre en question). Pour un chapitre, il me faut donc bien deux soirées entières. Cela représente donc deux journées où quand je rentre du travail je n’aurais fait que cela. Rien d’autre. Ni devoir (je boss alors j’en ai plus mais ceux qui étudient ont ce problème), ni cuisine, ni lessive et toutes ces choses qui rendent un appart vivable. En une semaine, écrire 3 chapitres de n’importe quelle fic, signifie pour moi, ne voir personne au retour du boulot, être assise devant mon ordi 4 h par soir jusqu’à minuit, alors que je bosse déjà toute mes journées derrière un écran. Bref, je mets ma vie entre parenthèse. N’aller pas croire que je me plains. Si je le fais volontiers c’est que l’écriture m’apporte quelque chose que je n’ai encore pas trouvé ailleurs. Un sentiment si particulier que je ne pourrais le décrire ici en quelques lignes. Si je dis tout cela, c’est juste pour que vous compreniez que parfois on a aussi envie de souffler, de voir des êtres humains, de sortir et vivre sa vie comme tout bon êtres vivants. On est pas des machines, alors je crois honnêtement qu’on mérite un minimum de respect.

Par conséquent, si une histoire vous plait, ne nous hurlez pas dessus pour exiger sa suite et plus vite que ça. Ce comportement agressif à pour conséquence de nous couper dans notre inspiration et donne envie aux auteurs trop souvent harcelés de cette manière de cesser tout simplement les publications de leurs œuvres pour pouvoirs les finir tranquillement dans leur coin. Alors pour le bien de tous, contentez-vous de soutenir l’auteur, de lui montrer que vous attendez sa suite bien sure. Mais pas qu’en cas de retard, vous allez lui voler dans les plumes et lui dégonfler les pneus de voiture ^_^ ;

Malgré ce message de prise de position, je préciserais toutefois que jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas encore eu à déplorer ce genre d’attitude agressive à mon égard. Alors un grand, grand MERCI à tous ceux qui aiment mes fics et fanfics d’avoir suffisamment de patience pour attendre les suites en cours et de ne m’envoyer que des messages d’encouragement positif qui me font toujours chaud au coeur. Je préciserais pour vous, en référence au début du message, que jamais je ne laisserais une seule de mes fics en cours sans fin. Je peux juste parfois prendre un peu plus de temps selon l’histoire concernée. Car toutes mes fics dont la fin n’est pas encore assurée, ne sont tout simplement pas encore éditées.

Enfin, si un auteur à le droit à un minimum de respect de la part des lecteurs, cela ne signifie pas qu’il puisse jouer au Dieu tout puissant. Le respect ça marche dans les deux sens. Marre des grosses têtes qui accumulent les histoires à la dizaine, demande leur publication sur un grand nombre de sites et abandonne le tout au bout de 6 mois de lassitude. Oui, on a le droit de prendre notre temps pour écrire. Mais je crois qu’on a aussi le devoir de finir nos créations quand on les publie à grande échelle. C’est le minimum à faire pour les lecteurs qui nous soutiennent comme pour les webmaster qui nous hébergent. Eux aussi prennent beaucoup de leur temps pour nous faire des sites complets et enrichis. Il est donc logique qu’à notre niveau les auteurs les tiennent régulièrement informé d’où ils en sont dans leur travail. Je ne préconise pas un mail toute les semaines. Juste une fois tout les 6 mois, histoire de rassurer l’hébergeur qu’on n’est pas mort ! Attention, je ne viens pas de dire que je souhaite voir des messages « prise de tête » sur fanfiction.net d’auteurs qui annoncent qu’ils n’ont pas abandonné leurs fics. Je suis contradictoire peut-être mais fanfiction, n’est pas un journal de petites annonces. Y’a assez de ML pour faire passer le message. Car ce qui est dit dans l’une est très vite republié sur une autre. On n’est pas si nombreux dans le fandom Fanfiction et Gundam, les infos passent donc très bien quand il le faut !

Haut de page



Mes incompréhensions avec les utilisateurs de fanfiction.net

Je supporte de moins en moins la façon de faire d’une catégorie d’auteurs publiant sur fanfiction.net. A mon énervement, il existe deux points que je ne saurais même pas départager pour en trouver le pire. Je vous les expose ci-dessous sachant pertinemment que cela ne changera rien aux problèmes (que voulez-vous, je crois encore aux bishonens)

Le chantage aux reviews

Tout d’abord, j’aimerais m’exprimer sur cette nouvelle manie qui fait rage depuis des mois d’annoncer clairement ce que je nomme « un chantage à la suite ». De plus en plus de filles (en tout cas je ne suis jamais tombée sur le cas avec les mecs) se permettent d’annoncer fièrement qu’elles n’écriront puis publieront la suite de leur histoire qu’après avoir reçu un certain nombre de review. J’ai beau crier haut et fort depuis que j’ai découvert cette pratique que je trouvais cela répugnant, tout le monde s’en fou. Alors je renouvelle ici mon indignation.

Ca m’énerve un max cette façon de voir les choses. Je ne comprends pas qu’on puisse faire ça. Je trouve que c’est insultant pour les lecteurs qui apprécient une fic mais qui n’ont malheureusement pas le temps de laisser un message. Avouez-le tout de même que ça nous ait tous arrivé de ne pas reviewer TOUS les chapitres d’une fic qu’on apprécie. On ne peut décemment pas le faire quand on en lit un très grand nombre.

En déplaise aux auteurs concernés, tout le monde n’a pas l’ADSL et n’a donc peut-être pas forcement suffisamment de forfait pour écrire à tous leurs auteurs préférés. D’autres n’ont tout simplement pas le temps de le faire tout court. Des personnes comme moi téléchargent aussi les chapitres pour les lires plus tard. Et lors du plus tard en question n’ont plus le courage de repartir à la pêche au liens pour envoyer leur review. Et puis enfin, des lecteurs peuvent tout simplement être timide et ne pas oser écrire. C’est souvent le cas des nouveaux lecteurs qui découvrent le yaoi et n’osent pas encore s’affirmer ou s’exprimer sur ce sujet.

Bref, pitié arrêtez de nous saouler avec vos « 5 review ou pas de suite ». Car cela prouve que vous ne respecter même pas votre propre travail. Parce que moi, j’en déduis qu’en absence de review vous abandonnez sans sourciller vos propres histoires. Quelqu’un m’a un jour répondu que : Non, elle finirait quand même sa fic pour elle seule. Je lui réponds gentiment. Où se trouve le problème alors ? Pourquoi refuser dans ce cas de faire plaisir aux lecteurs anonymes qui ne rêvent que de la lire ta p#-@ain de fic ! (Je deviens vulgaire toutes mes excuses).

Autre petit point qui vaut le détour, je trouve. J’ai eu le plaisir de constater que les plus acharnés à cette demande ne respectaient même pas leurs délais. Les 5 review comptabilisés sur leur compteur, on attend toujours la suite. Ma réponse est donc, si vous faites ce genre de chantage assurez-vous au moins de pouvoir faire votre part du travail, à savoir donner ce pourquoi on a payé sans laisser des absences de plusieurs mois ! Quoiqu’il en soit, j’ai pris le partie depuis le départ d’arrêter d’envoyer des review aux textes qui le demandent d’une façon si agressive et ce, même si j’adore la fic en question !

Je suis auteur, j’aime recevoir des reviews et suis la plus heureuse du monde quand ça arrive mais je comprends que certaines personne n’ait pas le temps de le faire ou n’en ait tout simplement pas l’envie.

Ma conclusion sera que forcer de cette manière la main des lecteurs pour qu’ils envoient des review [histoire de donner l’impression que sa fic est au top du top, supère appréciée et la merveille du moment parce que son compteur de review grimpe en flèche], au final, je trouve ça franchement minable. Le désir d’envoyer un message à un auteur doit être un acte de plaisir pas une contrainte !

Haut de page



Le deuxième point exaspérant qui se propage de plus en plus sur fanfiction.com.

Les petites annonces prises de tête

Quelques uns ont-ils pris un jour la peine de réfléchir trois secondes au but de ce site ?

Pour eux, je vais faire un résumé court mais très clair. Ce site est un site qui regroupe des fanfiction. Attention je repète : FANFICTIONS !!!! Pouvez-vous donc m’expliquer POURQUOI beaucoup prennent ce site pour un journal de petites annonces ?

Je les comptes par dizaine, les petits messages perso qu’on fait passer sous les jolies titres du style : « réponses aux reviews », « un petit message », « je vous quitte, adieux ! »

Je sais que je ne suis pas la seule que ça énerve et on se pose toutes la même question. Comment vous le faire comprendre qu’on s’en fou !?

Perso, je ne veux pas être méchante mais franchement, les réponses aux reviews, vous les faites pas email personnalisé ou dans un nouveau chapitre mais pas dans un lien de fiction. C’est sympa de recevoir des remerciements mais ils n’ont pas leur place dans un lien de fictions !!!!! (On me suit ou je m’excite toute seule sans éveiller l’intérêt de quiconque ?).

A ceux qui répondraient : Mais si je fais pas de nouveaux chapitres, comment faire passer les messages ? Je répond à mon tour (et toujours douce comme un agneau). Que c’est son problème !!! Fanfiction, n’est pas un journal de petites annonces. Tu veux répondre à tes lecteurs, t’assumes et leur envoie un mail. Au passage un mail commun pour tout les reviewers ne prend pas plus de temps que de poster un message sur le site.

Idem pour les messages d’infos comme quoi vous abandonnez l’écriture de vos fics. Vous faites passer le message via les ML. Quoiqu’à la limite, c’est bien le seul message que je conçois de voir passer. Mais pas en triple exemplaire !! Un message d’adieu et point, c’est fini. Les gentils « je vous tiens au courant de mes fics » et autres « je me dépêche, soyez patient » sont totalement et irrémédiablement INUTILE et prise de tête ! Au lieu de perdre du temps à nous envoyer ce genre de truc planchez plutôt sur vos suites dont vous parlez tant sans qu’on en voit la couleur. (Attention je critique pas le temps prit à l’écriture d’une fic, je me plains des messages sans importances qui blindes fanfiction inutilement !)

J’avoue que parfois je redoute le jour où arrivera le mail : « Jeune fanficeuse esseulée cherche son fanficeur d’amour. Accepte toute réponse si envoie d’une photo ». Vous voyez où je veux en venir ? Si on accepte que cette pratique se poursuive, on y aura vraiment droit un jour.

Alors pitié respectez un peu ce site et cessez d’envoyer vos messages perso en dehors d’un nouveau chapitre ! Est-ce que vous aller poster une fanfiction dans le courrier du cœur de votre magazine préféré ? Non. Alors n’inversez pas les tendances en envoyant vos messages à la C….. bip (Oups me suis encore lâchée ^_^ ;;;) dans ce site qui je le répète une dernière fois, n’a pour but que de publier des FANFICTION !!! Merci de votre compréhension.

Je précise pour finir que dans la charte que vous signez quand on s’inscrit dans le site fanfiction et fictionpress que cette façon d’agir est une raison suffisante pour vous bannire du site. Alors que certaines ne t’étonnent pas si un jour elles n’accèdent plus à leur compte perso.

Haut de page



Un dernier point sur le site fanfiction.

Fanfiction et son refus des fics classées R

Il y a quelques temps a été diffusé en masse une pétition concernant l’arrêt par fanfiction des fics classées R. Je voulais juste renouveler ici l’information que d’autres que moi on gentiment fait passer à l’époque. Cette pétition n’a plus lieu d’être. Fanfiction a décidé un jour de refuser les fics classés R (je soupçonne d’ailleurs que tout le monde confonde avec le classement PG-19). Ce choix est donc fait depuis longtemps. Aucune pétition n’a donc aujourd’hui d’intérêt. En gros, j’essaie de vous dire que c’est trop tard mes chers amis !!

Depuis plus d’un an, il est bien officiellement interdit de poster des passages décrivant explicitement des scènes de sexe (lemon quoi ^^). Beaucoup se sont révoltés à cette nouvelle. Je suis personnellement contre cette révolution. Le site est formidable et il n’en existe nulle part ailleurs de ce type. Les propriétaires ont pris une décision. Il s’agit de leur site. Ceux qui ne sont pas d’accord avec eux, n’ont qu’à s’abstenir de publier chez eux et puis c’est tout.

Nous ne sommes pas au courant de ce qui a été à l’origine de cette interdiction. La légende dit que ce serait les américains qui auraient demandé cette restriction. Personnellement aux vues de l’évolution que prend parfois la fanfic Gundam en France je les comprend un peu. Je suis à 100% pour les Lemon. J’en ai quelques uns à mon actif. Mais je comprend que par exemple la multiplication malsaine des fics décrivant des scènes de viols, violentes et dégradantes ont pu à terme inquiéter les propriétaires du site. C’est que cette attitude très libertaire qui tend à promouvoir certaines pratiques sexuelles dangereuses (sado maso et autres) tend à transformer un site de fanfiction génial en lexique pornographique.

Moralité, je ne suis pas vraiment opposé à cette interdiction. Il existe suffisamment de sites persos connus de tous pour pouvoir diffuser les lemon en dehors de leur site.

Bref la libre expression oui ! La liberté de diffuser des lemon (quels qu’ils soient) Oui ! Pas pour autant qu’on doit bafouer la liberté d’opinion des autre et en l’occurrence des proprios. C’est quand même pas du racisme leur attitude, juste ce qu’on appelle communément le principe de précaution. Qui vous dit qu’en absence de cette restriction ce n’est pas le site entier qui aurait pu disparaître sous la pression des hébergeurs du site ?

Sur ce sujet épineux, je préfère donc voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

En plus, la partie étrangère n’étant quasiment pas surveillée (sauf délation de la part de lecteurs choqués), les intrépides qui tentent quand même de nous faire rêver en diffusant leur lemon, n’ont pas beaucoup de risque de voir leur histoire mise au panier par le webmaster.

Haut de page



Banalisation du viol dans la fanfic

En relation direct avec le sujet ci-dessus, j’exprime ici mon inquiétude quand à la banalisation du viol dans de trop nombreuses fics.

J’ai pu constater en effet, ces derniers temps une augmentation effrayante des fics relatant un viol. Cette évolution bien connue dans les fanfics Gundam Wings se développe à présent dans d’autres séries comme Fruits basket.

Je ne sais pas si cela est lié à l’expression d’une peur collective, aux fantasmes d’auteur, à la poussée d’hormones de nos plus jeunes, aux dépits des plus vieilles ou à un simple manque d’idée. Mais cette croissance me fait peur.

En fait, ce qui m’effraie n’est pas le viol en question, aussi scabreux et violant qu’il puisse être. Je suis la première à aimer torturer mes persos. J’avoue même en avoir écris un (cf. ma fic. gravitation). Non ce qui m’inquiète c’est le après. Un acte aussi traumatisant, aussi horrible et important est bien trop souvent banalisé dans l’histoire qui le relate. Je suis parfois à la limite du dégoût quand je découvre qu’il suffit parfois d’une toute petite heure dans l’intrigue d’une histoire pour que le personnage violé joue les amoureux transi dans un lemon éloquent avec son sauveur. Les auteurs de ce genre de fic se rendent-ils comptes de ce qu’ils font ? Je sais que nous n’avons pas pour but de faire passer des messages. Mais alors que cela marche dans les deux sens. Pas de morale ok. Mais dans ce cas, ne passer pas non plus le message « Allez-y de bon cœur, après tout cet acte n’a aucun gravité en soit. Pour preuve regardez ! Moi je me relève tout de suite après ». Les victimes de ce genre d’agression ne doivent malheureusement pas penser comme vous (Enfin vous. Je cause aux auteurs qui font ce genre de truc hein !!! Je parle pas des gentils lecteurs qui lisent mon coup de gueule ^_^ ;;).

Bref, je voudrais instamment demander aux écrivains de fic, fanfics et autres textes de parfois réfléchir à ce qu’ils écrivent. Vous voulez insérer un viol dans votre histoire, bien sur que c’est votre droit. Je ne le renie pas, loin de là. Je veux juste qu’ensuite l’histoire reste cohérente. Que votre victime soit un minimum concernée par ce qui lui est arrivé et par pitié pas de lemon avant un temps minimum de remise en forme. Je sais que certain n’ont pas beaucoup d’expérience sur certain sujet. Mais je vous défi de trouver une victime de viol qui, toute amoureuse qu’elle soit, se jette dans le lit de son bien aimé juste après son agression ! Vous voulez être réaliste ? Et bien soyez le …. Jusqu’au bout !!!

Haut de page



Soutien aux personnages féminins dans les séries Yaoi

Enfin une lutte qui me tient ENORMEMENT à cœur. Il s’agit de la protection des personnages féminins dans les fanfictions de séries Yaoi.

Alors voilà, j’ai du mal à comprendre ce que vous reprochez toutes aux personnages féminins des séries Yaoi, (ou facilement déviable au yaoi). Je dis bien toutes, car cette pratique est très spécifique aux filles (A croire parfois que c’est issu d’une sorte de jalousie. L’héroïne à la capacité de se taper le héros, du coup réaction immédiate de défense de la fan qui la haïs immédiatement et part seulement ensuite à la recherche de raisons pouvant étayer sa haine maladive). Question donc : Que vous ont fait les Réléna et autres Saorie ?

Certes, certaines perso ne sont parfois pas très glorieuses dans leur série. Saorie a par exemple le chic pour se foutre dans la panade. D’autres sont franchement mal fringuées, ok. Mais est-ce réellement une raison de les bêtifier comme c’est le cas bien trop souvent ?

Je n’ose pas tenter de convertir les pro Rélé-moche et autre Bonbon-chose. Mais tout de même. N’ayant pas le courage de dire tout ce qui devrait l’être, je vais me contenter d’exposer certain point concernant Réléna de Gundam Wings.

- Alors déjà, il parait qu’elle est toujours en rose ? Mes chers détracteurs va falloir revoir ou parfois pour certain déjà voir tout court la série. Réléna n’est jamais en rose. Fushia parfois, violet beaucoup, bleu ciel, etc… Ah si mille excuse, elle porte un magnifique tailleur rose pale (ou blanc j’ai un doute) dans le film. Alors votre bonbon rose, pitié aller le voir ailleurs.

- Ses robes sont moches. Ba vii que voulez-vous, c’est une princesse qui s’assume. Elle ne va donc pas mettre de jean taille basse et un piercing dans le nez pour faire plus fun. En plus, si vous pensiez aux uniformes scolaires qu’elle porte pendant la série, je précise que TOUTES les filles les portent, y’a pas de model réservé à Réléna.

- Sa voiture (une limousine rose) est moche. Certes mais croyez-vous réellement qu’elle l’ait acheté avec son argent de poche d’écolière ? Personne n’a jamais pensé que cela pouvait être un cadeau de son paternel ? De mauvais goût, certes, mais comme elle aime son père, elle assume la couleur pourrit qu’il lui a choisi. Moralité, elle vous prouve là qu’elle à une certaine force de caractère. Au passage un perso se contente d’être ce que l’auteur fait de lui ^_^ !!

- Elle est folle ? (J’entend par là qu’elle parle toute seule du genre « Je m’appelle Relena » quand y’a personne devant elle ou « Heero vient me tuer ! ») Vous me faites rire quand vous dites ça !! Que la première personne qui n’a jamais dit un mot quand elle était seule reste la seule et unique personne a pouvoir encore critiquer notre Lena !!! Franchement soyez honnête, on le fait tous. En plus le coup de la présentation dans le vide est directement lié au manga « Episode Zéro » où elle le fait la première fois. Donc, on peut prendre ça comme un clin d’œil d’auteur. Quant à la demande gentille à Heero de venir la buter, c’est pour moi la dernière solution qu’elle a pour se faire entendre par lui. Personne non plus n’a jamais dis de conneries à quelqu’un pour attirer enfin son attention ? Ben là, c’est pareil. Elle l’aime, voit en lui et sa façon de vivre une solution à ce qu’elle considère comme être son propre manque de personnalité. Elle veut donc le prendre comme modèle et pour finalement ce faire remarquer de lui, elle lui crier qu’elle existe. Du coup elle l’incite à revenir la tuer, en espérant qu’il comprenne le message. A savoir « Quand tu reviendras me tuer, je t’aurais prouvé que je serais enfin digne de ton déplacement. »

- Enfin pour tous ceux qui la déteste cordialement et la trouve inutile, je précise accessoirement que sans elle, il manque toute la partie morale de Gundam. Parce que voyez-vous, moi la première, on est quand même avant toute chose fan de 5 terroristes ! Vous savez les petits bonshommes qui vont poser des bombes dans les lieux publics pour tuer les civils. Ben dans Gundam, les pilotes c’est des terroristes envoyés par les colonies des fois que vous ne l’auriez pas remarqué. Du coup c’est pas très glorieux d’aduler ce genre de personne qui ne tuent (incident Noventa à l’appuie) pas toujours que des méchants ! Alors pour compenser la présence d’ado tueurs, d’un jeune homme un poil narcissique (vii tit 13 on parle de toi là), d’un qui s’assume même pas (Zecks et son casque ou le symbole de sa crise d’adolescent…heu… je voulais dire d’identité ^_^ ;;) et d’une névrosée psychotique (Lady une pour vous servir) fallait bien une douce et idéaliste jeune héroïne, quitte à forcir sur les traits de la naïveté.

Moralité, moi j’adore le Yaoi (dois-je le dire avec toutes les fics que j’ai écris sur ce sujet), j’adore Gundam, mais vous en déplaise j’aime aussi beaucoup Relena. Son personnage est loin d’être parfait dans la série, je vous l’accorde totalement. N’empêche qu’au même titre que les couples que l’on invente dans nos fics alors qu’ils n’existent pas dans la série. Pourquoi ne pourrions nous pas aussi améliorer son personnage ? Aimer Relena ne veut pas forcement dire la caser avec l’un des pilotes. Juste la traiter avec respect. L’auteur l’a créé au même titre que les G-boys. Alors pourquoi certaines se sentent-elles obligés de lui cracher au visage, de la salir, la piétiner et la brûler vive comme elles le font en place public ? Qu’est-ce que ces personnes diraient si on faisait ça avec des persos de leur création ? Franchement, certains fics humoristiques sont vraiment sympa, ce n’est donc pas ce que je critique ici. Le propre des choses qu’on aime c’est de parfois se moquer d’elle. Non, le sujet de ma révolte est un appel à s’opposer contre l’hypocrisie systématique qu’on certain pour TOUS les personnages féminins de série Yaoi. Et puis si vous les détester vraiment, tachez au moins de trouver des arguments acceptables. Parce que, « Elle est moche, elle est bête et pis je l’aime pas c’est tout », c’est une réponse digne du jardin d’enfant.

Enfin, pour conclure vous pouvez toujours les haïr au fond de votre cœur, mais ces demoiselles, sans elles, je ne vois pas trop ce que le héros aurait à faire. Parce que Seiyar sans Saorie coincée en haut d’un pic, il ferait quoi ? Laveur de carreaux ? Et Shiryu ? Pêcheur à la truite ? … je vous laisse dévier la question à tous nos beaux combattants !

Haut de page



Les Marie-Sue

Encore une fois un sujet directement lié au précédent. Je disais ne pas aimer qu’on s’acharne sur les pauves tites schibi girls des séries Yaoi. Mais en fait, il existe un genre qui me file presque autant de frissons, c’est les Marie-Sue !!

Je résume pour ceux qui ne connaîtraient pas. Une fic Marie-Sue, c’est quand l’auteur (souvent anti-yaoi) a si bien vu une série qu’il n’a pas compris qu’il y avait déjà des filles dedans. Du coup, il en invente des tas. Pour Gundam Wings pour qui l’expression est née, si je ne m’abuse, ça revient à créer 5 belles et jolie filles totalement inconnues du grand public pour les macquer chacune avec l’un des pilotes.

Je ne suis pas pour le 100% Yaoi pour Gundam, ma fic « Trilogie » en sera la preuve vivante. Je ne suis d’ailleurs pas pour le 100%Yaoi tout court, j’écris de tout. Mais je DETESTE les Marie-Sue !!!!

Je considère qu’un auteur qui veut pas faire de Yaoi a largement assez de perso féminin dans cette série pour y trouver son bonheur (Relena, Sally, Lady Une, Hilde, Catherine, La femme de Treize dont j’ai oublié le nom, le fille de Treize, Sœur Helen, …) Franchement en cherchant bien, si on ne compte pas les profs, y’a presque plus de filles que de mecs dans ce manga. Du coup, même si je suis la première à créer quand j’en ai besoin de nouveaux persos, je trouve qu’il y a une limite à ne pas franchir. Créer 5 persos filles par nécessité scénaristique, ok. Mais en faire des copies exactes de nos pilotes pour former 5 jolies couples hetero… ça a du mal à passer là.

Du coup, je suis embêté. Au nom de la liberté d’écriture, je n’ai rien à redire contre ce style de fic. Je les évite tout simplement au même titre que les fics ou l’auteur s’est transposé dans l’histoire. Je n’aime pas ces deux genres alors je ne les lis pas. Je ne refuse pas le fait qu’on puisse les apprécier. Je ne suis pas non plus pour leur interdiction, après tout faut de tout pour tout le monde. Non, je suis juste ravie que les sites que j’aime n’en publient pas. ^__^ ;;

Voilà, ça c’est pas un coup de gueule, juste l’explication d’un choix personnel et du pourquoi vous ne trouverez jamais de Marie-Sue sur ce site ^^


Haut de page